Intouchables, fiction ou réalité ?

Intouchables, fiction ou réalité ?

On ne présente plus le film au 20 millions de spectateurs. Par contre, présentons l’histoire derrière le scénario.

08.06.2012

Intouchables, fiction ...

On ne présente plus le film au 20 millions de spectateurs. Par contre, présentons l’histoire derrière le scénario. Celle de Philippe Pozzo Di Borgo et Abdel Yasmin Sellou, qui l’a inspiré, et celle, plus grande, de deux associations qui travaillent au quotidien à l’entraide, à la complémentarité, à la rencontre, aussi improbable soit-elle.


Mercredi 16 mai dernier, nous étions, avec notre partenaire Triple C, au Conseil Economique, Social et Environnemental, pour un grand rassemblement à l’occasion de la parution d’un manifeste intitulé « Tous intouchables ? ». Orchestrée par les associations Simon de Cyrène et L’Arche, cette journée avait pour but, encore et toujours quand il s’agit d’handicap, d’amener à changer de regard sur la différence. « Changer de regard » ? « Encore et toujours » ? Oui. Car en 2012, cela reste une nécessité.


Sur place, des binômes nous racontent. Un valide, un handicapé, mais lequel a le plus besoin de l’autre ? Abdel Yasmin Sellou nous dit : « Philippe (Pozzo di Bongo) était un handicapé physique (tétraplégique), moi, j’était un handicapé social. Il dit que je lui ai sauvé la vie, je pense qu’il a sauvé la mienne. » Et Philippe Pozzo di Borgo a cette phrase : « Je ne suis pas devenu handicapé suite à mon accident de parapente (qui l’a rendu tétraplégique en 1993), je suis devenu handicapé au décès de ma femme, trois ans plus tard ». Tout est dit. La solitude, l’isolement social et personnel, voilà le drame. 

... ou réalité ?

Voilà ce qu’ont compris depuis bien longtemps Jean Vanier, fondateur de L’Arche, et Laurent de Cherisey, directeur général de Simon de Cyrène. Mais alors, comment ? C’est justement ce que nous sommes venu découvrir. Une idée : « vivre avec » plutôt que « faire pour », et créer de maisons partagées, où cohabitent des personnes en situation de handicap et des valides, des Centres d’Aide par le Travail, etc… 


Martin Hirsh est également présent. Il nous parle de l'Agence du service civique, dont il a la présidence. Il appelle les jeunes handicapés à se porter volontaire, il a besoin d’aide. Il n’a pas l’air de savoir qu’en général on considère ces soit disant invalides comme demandeurs et non comme donneurs d’énergie. 


Chez JD², on aborde de temps en temps le thème du handicap, notamment lors de La Semaine du Handicap organisée chaque année par l’IGS. On dévoile chaque fois un peu plus un projet de société où le « vivre ensemble » prend un sens inédit. On s’étonne, on découvre, on apprend. Alors, autant faire ce peu, on partage ! Retour en image sur la journée « Intouchables, fiction ou réalité ? » :

 

voir la vidéo sur Youtube.

 

JD² et le handicap, en vidéo : 

- Voir un extrait de notre vidéo « Handicap et Entreprise ».
- Voir un extrait de la web-émission « Handi’rect du numérique ».
- Voir notre interview de Joël de Rosnay à propos du handicap.

Et comme vous le savez, chez JD², on aime bien la bande dessinée. Alors nous invitons à découvrir cette BD numérique dédiée au handicap : « Fauteuils en état de siège » de Paul Samanos.

Article précédent Article suivant

Ça fait le buzz...

Thomas Pesquet, l'atronaute connecté
Les mirettes de l'archi
The one where Chandler dies
La Potter Mania continue
Pokemon en réalité augmentée
Internet et #LePrixDeLaVie
Ferroni et le roman de Kafka
Ludwik, cochon d'Inde-stagram
Damn Daniel !
Killing me Skreli
Les chats à la conquête du buzz
Tous les Ça fait le Buzz...

Dossiers

Social Media Week Paris 2013
Rio +20
JD² en images
Archives Pendant ce temps

A lire