Tweet Wall, développez l'interactivité avec votre public

Tweet Wall, développez l'interactivité avec votre public

Impliquez et faites réagir vos participants.

18.07.2017

Avec nos amis de Triple C, nous développons depuis quelques années la notion d'événement augmenté. L'une des idées-forces de ce concept est l’interactivité entre le public, l'organisation et les intervenants d'un événement. L'enjeu est d'activer son audience afin qu'elle passe du rôle de spectateur à celui d'acteur.

Dans cet objectif, nous utilisons différents outils disponibles via notre plateforme Social Bucket et notamment le Tweet Wall, dont nous allons parler dans cet article.

Un Tweet Wall, Késako ?

Pour faire simple, un Tweet Wall est un écran qui affiche des tweets. Pour faire bien, un Tweet Wall est une visualisation en temps réel de la curation éditoriale de l'écho digital de votre événement.

Tweet Wall pour HEC au féminin

Tweet Wall lors de la conférence annuelle d'HEC au féminin

Un Tweet Wall se présente sous la forme d'une page web qui a pour vocation d'être affichée sur écran géant lors de conférences, sur des télévisions lors de réceptions ou dans le hall d'entrée de votre entreprise. Cette page est mise aux couleurs de votre événement et présente de façon fluide les tweets reçus sur votre hashtag.

A travers l'interface Social Bucket vous recevez en temps réel l'ensemble des tweets contenant votre hashtag. Vous pouvez ainsi modérer les messages, les trier et les envoyer vers le Tweet Wall qui se rafraîchit automatiquement.

Un Tweet Wall ou des Tweet Walls ?

On distingue plusieurs usages du Tweet Wall. Lors de conférences par exemple, le Tweet Wall peut être affiché ponctuellement afin de recueillir l'avis de la salle, les questions éventuelles ou simplement prendre le pouls des réseaux sociaux. Dans cette configuration, le Tweet Wall sert d'interface entre la salle et la scène. Le présentateur et les intervenants peuvent alors réagir en intégrant aux débats les réflexions de la salle ou du web.

Certains de nos clients décident quant à eux d'afficher en permanence le Tweet Wall sur des écrans disséminés sur le lieu de l’événement. Le public est alors plongé dans un environnement qui l'invite à s'approprier le hashtag et, par effet de gamification, se fait naturellement ambassadeur de votre événement sur les réseaux.Tweet Wall - Digital Society Forum

Tweet Wall intégré dans un info-décors pour le DSF d'Orange

Une autre façon d'exploiter le Tweet Wall consite à l'afficher en permanence sur écran géant lors de vos conférences. Loin de gêner l'écoute du public, le Tweet Wall devient alors un renfort éditorial collaboratif qui permet de rappeler une information, de préciser une notion qui vient d'être évoquée, d'extraire un verbatim, de rappeler le nom d'un orateur et son parcours... Ainsi, le Tweet Wall se place comme un « méta-présentateur » qui vient enrichir vos conférences.

Bien évidement, nous conseillons de mélanger ces usages afin de permettre l'émergence de l'interactivité et de renforcer votre stratégie éditoriale.

Augmentez votre événement

Vous l'aurez compris, un Tweet Wall permet à la fois de proposer une animation à votre public, d'intégrer des éléments de gamification à votre événement et d'accompagner les prises de paroles.

Il offre également, et c'est à notre sens son plus grand intérêt, la possibilité de matérialiser en temps réel l'opinion des réseaux sociaux. De fait, votre événement intègre une nouvelle dimension et investit ainsi le nouveau continent numérique.

Le déploiement d'un Tweet Wall nécessite généralement le renforcement, en amont de l'événément, de votre présence sur les réseaux afin d'amorcer le dialogue avec votre public. Pendant l'événement, il est souvent intéressant de déployer des e-reporters afin d'organiser éditorialement le live tweet. Après l'événement, l'ensemble de ces contenus (textes, photos, vidéos...) constitue la première pierre de la trace mémoire de votre événement. Nous reviendrons prochainement sur ces autres aspects de l'événement augmenté.

Convaincu ? Contactez-nous !

Pas convaincu ? Contactez-nous !

Article précédent

Ça fait le buzz...

Thomas Pesquet, l'atronaute connecté
Les mirettes de l'archi
The one where Chandler dies
La Potter Mania continue
Pokemon en réalité augmentée
Internet et #LePrixDeLaVie
Ferroni et le roman de Kafka
Ludwik, cochon d'Inde-stagram
Damn Daniel !
Killing me Skreli
Les chats à la conquête du buzz
Tous les Ça fait le Buzz...

Dossiers

Social Media Week Paris 2013
Rio +20
JD² en images
Archives Pendant ce temps

A lire